poivre Epices Santé

Le poivre stimule notre métabolisme 🏃🏻‍♂️

Considéré comme “le roi des épices”, le poivre est tellement connu sur nos tables qu’on oublie parfois qu’il possède de magnifiques propriétés exceptionnelles. C’est un stimulant pour notre organisme à bien des égards. Mais de quel poivre parle-t-on?
Voyons cela en détails…
poivre noir Epices Santé
Poivre noir * Epices Santé

Il existe une multitude de poivres

Il en existe en effet une quantité importante. Certains sont des “vrais poivres”, d’autres pas. Comment s’y retrouver?

Le poivre noir, blanc, vert, rouge: du “vrai” poivre

Les poivres noir, blanc, rouge et vert sont des baies produites par la même liane exotique appelée Piper Nigrum.

La liane Piper Nigrum de la famille des piperacées (photo: Marianne North)

Cette liane pousse en Inde, en Malaisie, en Indonésie, au Sri Lanka, à Madagascar, au Brésil,… Elle donne des fruits en forme de grappes qui sont d’abord verts puis rouges quand ils arrivent à maturité. En fonction de son lieu de plantation, le goût du poivre peut être différent; plus corsé, ou boisé, fruité, résineux, …

La couleur du poivre varie quant à elle en fonction de deux critères: le moment où les baies ont été cueillies et le traitement éventuel qu’elles ont eu après la récolte.

Pour le poivre vert, les baies ont été récoltées avant leur maturité, quand elles sont vertes. Elles peuvent  être conservées fraîches dans une solution aqueuse ou dans du sel, ou encore séchées. Les baies de poivre vert ont généralement été ébouillantées 15 minutes après leur récolte pour bloquer le travail d’une enzyme qui les noircit.

Pour le poivre noir, les baies sont cueillies avant maturité, donc vert. Elles sont ensuite séchées au soleil (ou artificiellement) pendant plusieurs jours, ce qui donne au poivre son aspect fripé et le rend noir.

Pour le poivre blanc, la fine écorce du grain de poivre a été retirée, manuellement ou de manière industrielle.

Le poivre rouge (à ne pas confondre avec le poivre dit rose, qui n’est pas un vrai poivre) est plus rare. Il s’agit des baies récoltées à maturité, quand elles sont rouges, et séchées à l’abri de la lumière.

Poivre noir, blanc, vert

Les “faux” poivres

Bien que rare et cher au Moyen-Age (il a même servi de monnaies d’échange pour payer impôts ou rançons), le poivre était fortement utilisé.

Pendant des siècles, la quête du poivre a dominé le commerce des épices. Il n’en a pas moins fallu pour que d’autres plantes soient considérées comme du poivre sans en être. Ainsi, d’autres fruits à la saveur brûlante se sont fait appelés poivre.

Les “faux poivres” sont toutes les épices, herbes, aromates et condiments qui ne sont pas le produit d’une des lianes de la famille des pipéracées, comme le poivre de Sichuan, le poivre du Paradis, etc.

Les baies roses sont parfois appelées à tort poivre rose, mais il ne s’agit pas de poivre.

Si vous habitez une ville médiévale, vous aurez certainement remarqué qu’il existe une “Rue du poivre” chez vous; c’est un souvenir de cette époque où le poivre était une marchandise convoitée et signe de richesses. Vous remarquerez que cette rue est souvent placée dans le coeur historique de votre ville.

rue du poivre
La Rue du Poivre à Bruxelles
Aujourd’hui, le temps où le poivre était une denrée rare est bien révolu. Sur toutes nos tables, nous trouvons ces accessoires bien connus, non?
poivre et sel
Moulins de poivre et sel

Les bienfaits du poivre “piper nigrum”

poivre noir Epices Santé
Poivre noir piper nigrum
Ses baies stimulent le métabolisme. 
Il “chauffe” l’organisme (on dit qu’il stimule la thermogenèse) et permet ainsi d’éliminer les toxines de notre corps en les drainant dans le système lymphatique et sanguin.
C’est un excellent décongestionnant. C’est-à-dire qu’il agit en resserrant les vaisseaux sanguins et concourt à dissiper les symptômes de congestion.
Il est utilisé pour soigner les troubles respiratoires. Il est expectorant.
La pipérine stimule la sécrétion des sucs gastriques, ce qui aide à la digestion et facilite l’absorption des aliments pris avec le poivre.
Pris avec d’autres épices, il permet de décupler les effets de celles-ci. Il est par exemple régulièrement couplé avec le curcuma pour augmenter les bienfaits de celui-ci.
Anti-bactérien et antiviral puissant, il est d’usage en Inde de prendre un verre de lait poivré pour lutter contre les microbes ou contre la fatigue.
La pipérine stimule également la production d’endorphines, ce qui revient à dire que le poivre agit comme anti-dépresseur. C’est le “Pepper High Effect“: le corps réagit à la sensation de “brûlure” en produisant de la sueur et sécrétant de l’endorphine pour apaiser la douleur.

Conseils d’utilisation

Il est préférable de moudre en dernière minute le poivre au dessus du plat cuisiné car il perd en effet rapidement de sa saveur. La pipérine est volatile. Rien ne sert donc d’assaisonner en début de cuisson la nourriture avec du poivre moulu. Par contre, vous pouvez intégrer des baies entières qui vont infuser dans votre plat pendant qu’il mijote.

Et pour la petite histoire…

Pierre Poivre, cet aventurier français qui a joué un rôle important dans le commerce des épices, n’a pas tiré son nom de l’épice, comme on pourrait le croire. Le mot “poivre” viendrait d’Inde où il y a plus de 3000 ans, des écrits en sanskrit parle déjà de “pippali”!
Ceci n’enlève en rien les exploits de cet aventurier liés aux épices…
Pierre Poivre

Et chez vous?

Quel type de poivre utilisez-vous? Saviez-vous qu’il fallait préférablement assaisonner en fin de cuisson? Connaissiez-vous les bienfaits de cette épice si courante dans notre alimentation?

Alors, les gourmands qui prennent soin de votre santé, si vous avez aimé cet article, partagez, likez, … et n’oubliez pas …

Mettez l’énergie du poivre dans votre assiette ! 

***

 

Pour en savoir plus:

 

Partageons joyeusement
  •  
  •  
  • 25
  •  
    25
    Partages
  •  
    25
    Partages
  •  
  • 25
  •  

4 commentaires sur “Le poivre stimule notre métabolisme 🏃🏻‍♂️”

  1. Bonsoir Catherine,

    Merci pour votre article, très chouette d’en savoir plus sur le côté pratique, je ne savais pas qu’il fallait l’ajouter en fin de cuisson.
    je me passionne justement pour cette épice car un jour je suis rentrée de chez mon fournisseur de thé avec une odeur puissante de poivre.
    je rentrais avec un carton qui avait contenu cette épice.
    j’ai reçu de sa part des échantillons de différents poivres, fort différents.
    Je n’ai pas encore retrouvé l’odeur qui m’avait enivrée dans ma voiture.
    Mon préféré est le poivre blanc malabar.
    En avez-vous un à me conseiller?
    J’aime ce qui est parfumé et puissant.
    A bientôt
    Wivine

  2. Ping : Comment j'épice la soupe ? * Epices Santé

  3. Ping : Dip de truite fum̩e РJe mange donc je vis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.